[Startup] – Re-enchanter la logistique ? Une promesse shippingbo !

Classé dans : STARTUP | 0

Une commande, un clic, une étiquette !

 

 

C’est la promesse faite par la startup Facilecomm avec sa solution shippingbo !

Mise en bouche

 

Oyez Oyez e-commerçant au volume de commandes plus gros que ton estomac un soir de raclette, cet article est pour toi.

Ré enchanter la logistique ? Une startup s’y tente !  Si c’est pas de la startup decalée ça, je sais plus ce que c’est !

Chez startup decalée, on va t’aiguiller, et t’aider à préparer tes commandes plus vite que ton nombre grâce à cette super solution éditée par la société Facilecomm !

C’est l’actu startup du jour !

Attention : dans cet article, nous ne parlerons pas d’intégration / création de produits mais uniquement de traitement de commandes !

 

L’état de la logistique e-commerce

 

Pour ceux qui ne s’y connaissent pas et les autres qui n’ont pas tous leurs synapses opérationnels, afin de comprendre l’enfer de la logistique que vivent BEAUCOUP d’e-commerçants, voici une petite histoire.

De manière générale, j’ai remarqué que les e-commerçants ne se posaient la question de la logistique qu’après avoir vendu leur produit. Oups !

Prenons l’exemple de Monsieur Michel Michien, c’est un e-commerçant à part que j’ai rencontré dans un bar de l’allée des embrumes en essayant d’échanger un oeuf de dragon avec un demi géant. En plus de son nom pas commun il  s’en met plein les fouilles grâce à ses 100 commandes / jour !

 

Oui mais voilà, Michel (ou Michouille pour les intimes) passe trop de temps à faire ses commandes. En effet, c’est l’enfer tous les jours ! En fait c’est tellement l’enfer qu’il n’a même pas le temps de dépenser les millions qu’il gagne. Pour dire, il passe son dimanche soir jusqu’à minuit pour prendre de l’avance sur ses expéditions du lundi. Sympa comme vie non ? Mais comment en est-il arrivé là ?

Sacré Michouille, il vend sur eBay, cdiscount, fnac et amazon et son site web ses super produits (fabriqués en Chine par des enfants de 8 ans). Il a également comme prestataire, les transporteurs les plus connus (la poste, chrono, dpd, gls…).

Au début, quand il ne s’en mettait pas autant les fouilles voilà comment Michl traitait ses commandes :

  • Il allait sur chaque place de marché et site web pour récupérer ses commandes.
  • Pour chaque commande il récupérait son produit dans son garage miteux pour faire un bel emballage et mettre un chocolat avec son produit pour que son client soit hyper content (il n’a compris qu’au bout d’un certain temps que le chocolat arrivait fondu…).
  • Selon le client et le produit, il allait sur chaque site / logiciel transporteur (probablement codé par des enfants de 4 ans) pour entrer les informations de la livraison et imprimait son étiquette transporteur.
  • Petite pause pipi ( Michel reste un humain quand même ! )
  • Il récupérait le Numéro de suivi transporteur pour l’intégrer sur la place de marché ou son site web afin que le client puisse suivre son coulis (de chocolat).
  • Evidemment, Michel ne peut pas gérer ses stocks c’est trop compliqué !
  • Je préfère éviter la partie SAV, Michel n’aime pas trop en parler :'( . 

A mesure que son volume de commande augmentait – après quelques mois d’épuisement – à leurs préparations, et de mollets dignes de Christiano Ronaldinho. Michouille se pose 5 minutes et se dit :

-« Nom d’un colis, je vais pas travailler 10H tous les jours ! Si booba me voyait que dirait-il alors ? ! ».

Il continue :

-« Et si j’embauchais quelqu’un non ? Non mais l’entrepôt c’est trop le bordel et faudrait le former, places de marché et… Non et puis j’ai pas confiance…».

Les modules

Mais voilà que seulement quelques jours plus tard après cette réflexion, Michel prend connaissance des modules qui peuvent s’intégrer sur son site web ! « Tiptophop !» qu’il se dit,  « je vais enfin pouvoir me dorer la pilule le weekend »

Ça y est ! Michel n’aura pluka récupérer toutes ses commandes directement sur son site web, aller sur ses logiciels transporteurs, et faire des imports/exports CSV. Quelle chance ! OUI MAIS VOILA.

Après avoir fait appel à une agence web pour configurer ses modules la moitié ne marche pas correctement : stock, étiquettes, remontée et clôture de commande… C’est pas la fête, en plus Michel est une tanche en CSV.

Résultat des courses : Michel fait dans son froc tous les jours et passe sa journée à vérifier que ses commandes passent bien en statut “expédiée”, sinon il sait ce qu’il l’attend…

 

Et là c’est le drame

 

Et un jour le pire arriva. Le bon vieux site Michouille.com crash ! Panique a bord, il se sait plus comment remettre son site à flot et son agence web non plus ( le grand classique). En attendant, ses commandes des places de marché ne partent pas et Amazon lui gèle son compte (grand classique Numéro 2).

Michel est au bout du rouleau. Il finit par avoir la clémence d’amazon qui lui réouvre son compte. C’est alors qu’il crie de rage « les modules pour les commandes, plus jamais ! Que le grand cric les croquent!).

shippingbo: Ze Solussion ?

 

Si j’avais un conseil à donner à Michoux à cette époque, renseigne-toi et réfléchis 5 minutes avant de te lancer au lieu de foncer dans le mur !

Shippingbo (bo pour backoffice) est un logiciel en ligne fait pour réconcilier les e-commerçants avec la logistique.

En gros ça va te permettre d’organiser ta logistique et d’avoir un processus de traitement de commandes fluide et fiable, tout ça depuis une seule et même interface !

Tu me crois pas ? Tu crois que j’en ai quelque chose à foutre ? !

Fonctionnalités shippingbesque :

 

  • Récupère tes commandes sur tes places de marché et sites web (oui au pluriel car ça gère les multi comptes market places et sites web).
  • Imprime en masse tes bons de préparation de commandes par emplacement de produit dans ton entrepôt.
  • Imprime tes étiquettes transporteur sur ton UNIQUE imprimante termite !
  • Clôture la commande sur la place de marché / site web en intégrant le numéro de suivi

Bonus : gère tes stocks même si t’as intégré tes produits sur les market places comme une dinde au départ.

Bonubis : gère aussi tes commandes fulfilled by amazon et clogistique

Bonusbus: compatible avec toutes les places de marché dignes de ce nom, les transporteurs les plus connus et les technos de site web les plus utilisées. ( Clic ici si tu veux savoir exactement )

Bonobo : Singe, marque de fringue ou Disque Jokey ( bah quoi ? tu l’avais oublié celui-là hein ? )

Allez, je te spoil, un petit aperçu:

 

Bon, parlons bien parlons thunes :

La vérité c’est pas cher !

  • 39€ HT / mois pour le prix d’appel avec une gestion basique des commandes avec étiquettes transporteur
  • 69€ HT / mois pour une gestion plus industrialisées des commandes
  • 199€ HT / mois si tu veux gérer tes stocks… et prendre une douille 😉

Bien entendu, tout va dépendre de tes besoins et si tu pèses dans le game !

T’as toujours pas compris ?

 

Je te propose de visionner cette vidéo pleine d’effets spéciaux pour mieux comprendre si jamais t’es à cours de neurones. En plus de ça ya en musique de fond: le tube de l’été prochain !

 

Back to Michel

 

Ah oui au fait, Michel m’a raconté son histoire dans ce vieux bar, il était ivre en buvant un vieux Whisky de bas étages ( il n’était que 15h) et son site venait de crasher. A l’époque shippingbo n’existait pas. What a shame.

Bref, j’ai pas pris sa carte avant de quitter le bar et je ne l’ai jamais revu…Si jamais vous avez reconnu Michel à travers ce récit, merci de lui faire passer cet article.

Mieux, si tu lis cet article Michel, c’est avec plaisir que je prendrai un verre, c’est moi qui offre 😉.

Pour aller plus loin, aller plus haut

Pour plus d’informations sur shippingbo, je vous propose de faire un tour sur leur site, tout y est indiqué : tarifs, fonctionnalités détaillées, compatibilités avec les places de marché, transporteurs etc…

Ils proposent même des démos du logiciel ! 

 

http://shippingbo.com/

 

@ +

 

Laissez un commentaire